Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
AyaDoK

AyaDoK

✿♥´`*·.ღ Au Top des Tendances ✿♥´`*·.ღ T'chat - TV - Radio - Lecture - Cashback - Infos - Visio - Sorties - Bd - Musiques

Préventions

ALERTE CANICULE : SOYONS VIGILANTS

ALERTE CANICULE : SOYONS VIGILANTS

Prévention des noyades et des accidents liés aux baignades et sports nautiques

Prévention des noyades et des accidents liés aux baignades et sports nautiques

La prévention du suicide

La prévention du suicide

Indicateur de la satisfaction des patients hospitalisés

Indicateur de la satisfaction des patients hospitalisés

Les soldes arrivent ! Tout savoir pour acheter en ligne en toute sécurité

Les soldes arrivent ! Tout savoir pour acheter en ligne en toute sécurité

 

Les soldes arrivent ! Tout savoir pour acheter en ligne en toute sécurité

 

 

Le coup d’envoi des soldes sera bientôt donné, et vous serez encore une fois très nombreux à faire vos achats en ligne. Il est vrai qu’acheter sur internet présente de nombreux avantages : fini la foule et la cohue, ainsi que les files d’attente interminables dans les magasins !
Mais attention, les achats en ligne peuvent rimer avec arnaques et mauvaises affaires … Je vous propose donc mes conseils pour faire vos soldes sur internet en toute sécurité !

Les soldes sur internet : que dit la loi ?

  • Les dates

Les soldes, sur internet ou dans un magasin physique, doivent respecter une réglementation très stricte.
Ainsi, les périodes des soldes fixes d’été et d’hiver sont les mêmes sur internet que dans le commerce traditionnel. Elles sont toutes les 2 d’une durée de 5 semaines et commencent chaque année aux dates fixées à l’article D. 310-15-2 du code de commerce.
Les commerçants bénéficient également depuis la Loi de Modernisation de l’Economie de 2008 de soldes complémentaires, encore appelés « soldes flottants ». Chaque commerçant définit librement les périodes de ces soldes, d’une durée de 2 semaines consécutives ou de deux périodes d’une semaine. Ces soldes complémentaires ne peuvent se terminer dans le mois qui précède les soldes fixes d’été ou d’hiver.

  • Qu’est-ce qu’un produit soldé ?

Un produit soldé est un produit qui doit avoir été mis en vente dans le magasin, virtuel ou physique, au moins un mois avant le début des soldes. L’étiquette du produit soldé doit clairement affiché un prix barré (à savoir le prix le plus bas pratiqué au cours des 30 jours précédant les soldes), un prix réduit et éventuellement le pourcentage de la remise.

  • Les garanties liées à la vente à distance

En faisant vos soldes sur internet, vous bénéficiez de la réglementation relative à la vente à distance. Vous bénéficiez donc d’un délai de rétractation de 7 jours pour retourner votre commande. Le cybercommerçant est tenu de vous rembourser dans un délai maximum de 30 jours à compter de la date de retour.

Comment éviter les arnaques sur internet ?

  • Bien choisir le site sur lequel vous faites votre achat

Pour éviter toute déconvenue lors d’un premier achat sur un site, prenez le temps de vérifier certaines informations avant de passer votre commande.

- Où est implantée la société ? Sachez que tout site internet installé au sein de l’Union Européenne est tenu d’indiquer sa localisation.
- Les coordonnées du cybermarchand sont-elles bien visibles ? Il est en effet obligé de mentionner ses coordonnées postales, téléphoniques et électroniques.
- Les conditions générales de vente (CGV) sont-elles accessibles avant la commande ? Prenez le temps de les lire, notamment les articles relatifs à la livraison et aux modalités d’annulation de la commande.
- Le site est-il membre ou certifié par un organisme garant d’un « code de bonne conduite », comme par exemple laFevad ou FIA-NET ?
- Cherchez des avis d’acheteurs sur des sites tiers (par exemple sur les comparateurs de prix) pour avoir quelques retours d’expérience de consommateurs.

Si vous avez le moindre doute, n’achetez pas et privilégiez des sites internet à très forte notoriété.

  • Soyez vigilant au moment de finaliser votre commande

Lisez attentivement le récapitulatif de la commande : vérifiez les articles dans votre panier, leur prix et le montant des frais de livraison ; vérifiez qu’une garantie, une assurance ou tout autre service complémentaire au(x) produit(s) que vous achetez ne se soit pas « glissé » dans le panier.

Au moment du paiement, assurez-vous que le site est bien sécurisé. Pour cela, vérifiez la présence de « https:// » dans la barre d’adresse et celle d’un cadenas fermé au bas de la fenêtre de votre navigateur.
Certains sites ont également intégré une étape supplémentaire et vous demanderont la saisie d’un code de sécurité supplémentaire fourni par votre banque.

  • Vérifiez votre commande dès la livraison

Comme je vous l’expliquais plus haut, vous disposez d’un délai de rétractation de 7 jours pour renvoyer, à vos frais, votre commande.
Mais attention, le droit de rétractation n’existe pas pour certains types de biens achetés à distance : les CD, DVD ou logiciels dont les emballages auront été enlevés ; les voyages ; les denrées alimentaires périssables ; les ventes entre particuliers.

  • Attention au phishing

Je vous en ai déjà parlé dans l’un de mes articles. Il s’agit d’une arnaque très répandue qui consiste à essayer de voussoutirer vos coordonnées bancaires via des emails et des sites frauduleux.

Grâce à toutes ces informations, vous êtes à présent parfaitement armé pour faire de bonnes affaires sur internet en toute sécurité.
Bon shopping !

AyaDoK

 

 

Halte aux accidents domestiques

Halte aux accidents domestiques

Halte aux accidents domestiques

Blessures, chutes, suffocations, noyades, intoxications, incendies…. Les accidents de la vie courante (AcVC) sont actuellement sous les feux de l’actualité grâce au Collectif inter-associatif de lutte contre les accidents de la vie courante (CLAC) qui lance un appel pour que la prévention soit décrétée Grande Cause Nationale pour 2013. En en faisant une priorité gouvernementale, ce collectif d’associations espère sensibiliser la population aux gestes simples de prévention et de protection et ainsi endiguer ce fléau.

Des chiffres alarmants

Les accidents de la vie courante, c’est-à-dire les accidents domestiques et les accidents de loisirs (hors accidents de la route et accidents du travail), représentent la troisième cause de mortalité en France.

Un enfant qui s’ébouillante, une personne âgée qui chute ou glisse dans la baignoire, un adulte qui se blesse en faisant du sport…. Ces accidents font chaque année près de 19 000 morts, soit 4 fois plus que les accidents de la route !

Ils touchent en priorité les jeunes enfants (1ère cause de mortalité chez les enfants de 1 à 14 ans) et les personnes âgées.

En sensibilisant la population à des gestes simples de prévention via une campagne d’envergure nationale, le CLAC espère marquer les esprits et ainsi réduire ces statistiques très inquiétantes.

Quelques conseils pour prévenir ces accidents de la vie courante

Les incendies domestiques

Environ 10 000 personnes sont victimes chaque année de brûlures ou d’intoxication dues à un incendie domestique. Il est donc important de :

- Ne pas surcharger les prises électriques, ne pas laisser les appareils électriques en mode veille

- Faire vérifier son installation électrique par un spécialiste, surtout si elle a plus de 20 ans

- Installer un ou plusieurs détecteur(s) de fumée répondant aux normes en vigueur

- Maintenir les briquets et allumettes hors de la portée des enfants

- Toujours bien éteindre les cigarettes, ne pas fumer au lit

- Si vous possédez un poêle ou une cheminée : ramonez tous les ans, installez un pare-feu

Les chutes des personnes âgées

Elles représentent la première cause de décès par AcVC, soit environ 8 400 décès par an. Pour prévenir ce danger, quelques gestes simples s’imposent :

- Faire un diagnostic du domicile afin d’apporter les aménagements nécessaires en termes de sécurité : remplacer la baignoire par une douche, installer des barres de soutien, déplacer les meubles trop encombrants, rouler les tapis….

- Souscrire à un service de téléassistance : ce dispositif apporte à la personne âgée une assistance humaine immédiate en cas de problème

- Consulter régulièrement un médecin spécialiste

- Participer à des ateliers « équilibre » et à des cours de gymnastique douce

Les suffocations

Ce type d’accident est malheureusement très courant chez les très jeunes enfants (moins de 1 an) et chez les plus de 75 ans.

Pour y remédier, voici quelques conseils très simples :

- Pour les enfants : placez tous les petits objets hors de leur portée (cacahuètes, petits jouets…), privilégier l’installation de tiges rigides au niveau des stores et rideaux (en lieu et place des cordons)

- Les médicaments doivent être pris en buvant un verre d’eau

- Il est important que l’entourage de ces personnes à risque soit formé aux gestes qui sauvent

Les noyades

Elles représentent environ 4 décès par jour durant la période estivale. En adoptant des réflexes de sécurité très simples, leur nombre pourrait être considérablement réduit :

- Toute piscine privée doit être équipée d’un système de sécurité normalisé (barrière, abri….)

- Lorsqu’un enfant se baigne, il doit toujours être sous la surveillance active d’un adulte. Il doit également être équipé de brassards.

- Il est important d’apprendre très tôt à nager à un enfant

- Les adultes doivent également être vigilants avant de se baigner : ils ne doivent pas surestimer leur condition physique, et ne doivent pas se baigner s’ils ne se sentent pas parfaitement en forme. Enfin, il ne faut pas consommer d’alcool avant de se baigner.

Les intoxications

Elles sont principalement dues à une prise accidentelle de médicaments, à l’ingestion de produits ménagers ou à l’inhalation de monoxyde de carbone.

- Pour les éviter, il est important de :

- Mettre hors de portée des enfants tous les produits toxiques (médicaments, produits ménagers…)

- Pour les personnes âgées prenant des médicaments : utiliser un semainier pour éviter les erreurs dans les prises de médicaments

- Entretenir annuellement le système de chauffage et le système d’aération du domicile

Les accidents de sports et de loisirs

Quelle que soit l’activité pratiquée, il est important de toujours bien se préparer physiquement et de ne pas surestimer ses propres capacités.

Enfin, il est important de s’équiper de protections individuelles adaptées au sport pratiqué.

N’hésitez pas à diffuser ces conseils auprès de votre entourage !

  • AyaDoK

Usurpation d'identité : Comment s'en protéger ?

Usurpation d'identité : Comment s'en protéger ?

Usurpation d'identité : Comment s'en protéger ?

Un récent sondage* révèle que 8% des Français, soit environ 400 000 personnes, déclarent avoir déjà été victimes d’une usurpation d’identité au cours des 10 dernières années. Ce chiffre a doublé en 3 ans : en 2009, seuls 4% des Français déclaraient en avoir été victimes…

Cette forme de délinquance consiste à subtiliser les données personnelles d’un individu afin d’effectuer frauduleusement en son nom des opérations commerciales ou financières, de commettre un délit, de percevoir des indemnités…. Il suffit à un fraudeur de récupérer vos nom, prénom, date et lieu de naissance pour reconstituer ou accéder à des informations plus complètes et sensibles (numéro de sécurité sociale, extrait d’acte de naissance…) et ainsi réussir à usurper votre identité.

La protection de vos données personnelles devient donc primordiale, voyons comment les protéger au mieux.

A la maison

Conservez toutes vos données personnelles (pièces d’identité, cartes bancaires…) dans un endroit sûr et sécurisé.

Protégez et surveillez votre boîte aux lettres. Si vous recevez des courriers ou factures inhabituels, ou au contraire si vous n’en recevez plus, contactez immédiatement l’organisme en question pour vous assurer que tout est bien en ordre.

Si vous devez déménager, faites suivre votre courrier à votre nouvelle adresse durant une période suffisamment longue pour vous permettre de faire tous les changements d’adresse nécessaires (administration, employeur, banque…)

Votre poubelle représente une mine d’informations pour les fraudeurs ! N’y jetez pas de documents contenant des informations personnelles sans les détruire : reçus de carte bancaire, relevés de compte, factures, …

Vérifiez vos relevés bancaires dès leur réception afin de signaler le plus tôt possible toute anomalie.

Au quotidien

Si vous vous faites voler votre sac ou portefeuille, faites opposition le plus rapidement possible pour vos pièces d’identité et moyens de paiement. N’oubliez pas de signaler le vol de vos cartes de fidélité, carte vitale… Il est important qu’elles soient désactivées car elles contiennent des informations sensibles et facilement exploitables par une personne malintentionnée.

Que ce soit pour ouvrir un compte bancaire, souscrire à un abonnement de téléphonie, entreprendre des démarches administratives ou louer un appartement, il vous est souvent demandé de fournir des photocopies de vos pièces d’identité ou de justificatifs de domicile (une facture d’électricité par exemple). Lorsque votre démarche est aboutie, pensez à détruire ces copies. Si vous les conservez sans protection particulière, vous vous exposez à un risque de vol.

Si vous possédez un smartphone et que vous y stockez des données sensibles, il est important que vous le sécurisiez via un code PIN. Celui-ci ne doit pas être le code par défaut, et doit être suffisamment complexe pour qu’un fraudeur ne puisse pas le deviner. Changez-le régulièrement.

La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) a publié un certain nombre de recommandations sur la sécurisation des smartphones, je vous invite à les lire.

Sur internet

La protection de vos données sur internet est un vaste sujet que j’ai déjà eu l’occasion d’aborder assez longuement dans plusieurs articles (Virus et arnaques sur le net, Sécurisez vos mots de passe sur internet, … ).

Évitez de publier des informations personnelles (photos, adresse, numéro de téléphone, date et lieu de naissance… ) sur internet et sur les réseaux sociaux. Soyez également prudent lorsque l’on vous demande via un courriel de renseigner des informations sensibles.

N’hésitez pas à me faire part de tous vos conseils et recommandations pour protéger au quotidien vos données personnelles.

AyaDoK

Sécurisez vos mots de passe sur internet

Sécurisez vos mots de passe sur internet

Sécurisez vos mots de passe sur internet

Sites de vente en ligne, réseaux sociaux, messageries en ligne…. Impossible aujourd’hui de surfer sur internet sans avoir à créer et gérer des comptes utilisateurs nécessitant un accès sécurisé par des mots de passe.

Pour éviter le piratage de ces données sensibles, il est donc très important de bien choisir ses mots de passe pour qu’une tierce personne ne les devine pas facilement, ou pour qu’ils ne soient pas piratés par des personnes malintentionnées.

Voyons donc ensemble comment choisir et gérer vos mots de passe internet en toute sécurité.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire

Il n’y a pas de recette infaillible pour choisir un mot de passe parfaitement sécurisé. Cependant, il y a des écueils dans lesquels il ne faut pas tomber pour faciliter le piratage de vos comptes.

° Évitez les mots de passe communs tels que « password », ou composés de suite(s) linéaire(s) tels que « 123456 » ou « abc123 »*.

N’utilisez pas non plus des informations personnelles telles que votre date de naissance, nom et prénom….

S’ils sont pratiques et facilement mémorisables pour vous, ils présentent un niveau de sécurité insuffisant.N’utilisez surtout pas un même mot de passe pour tous vos accès sécurisés.

° N’écrivez pas la liste de vos mots clés sur un support aisément consultable (un papier ou un cahier stocké dans votre bureau ou à proximité de l’ordinateur, un fichier unique dans votre ordinateur …).

° Configurez vos navigateurs internet pour qu’ils ne les mémorisent pas.

 

Conseils pour bien choisir ses mots de passe

° Choisissez un mot de passe comportant au minimum 12 caractères. Dans l’idéal, il devrait en comporter 16 !

° Combinez tous les types de caractères possibles : chiffres, lettres minuscules et majuscules (si le site l’autorise) et des caractères spéciaux (tels que &, #, $ ….)

° Il existe différentes astuces mnémotechniques pour former et retenir un mot de passe sécurisé. Vous pouvez, par exemple, choisir une phrase et n’en garder que les premières lettres que vous associerez et modulerez . Par exemple « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras » donne le mot de passe « 1tvmQ2tl’A ».

° Modifiez fréquemment vos mots de passe.

 

Gestionnaire de mots de passe sécurisé

Si vous possédez un grand nombre de mots de passe, ou si vous avez peur de ne pas réussir à tous les mémoriser, vous pouvez faire appel à un gestionnaire de mots de passe. Ces logiciels, gratuits ou payants, font office de « coffre-fort » et vous permettent de stocker et gérer les identifiants et mots de passe de vos différents comptes. Ainsi, vous n’aurez plus qu’à mémoriser un mot de passe unique (celui du gestionnaire) pour accéder à tous vos comptes sécurisés en ligne.

AyaDoK

* Ces mots de passe sont issus du palmarès des mots de passe les plus populaires en 2011, dressé par l’éditeur américain de logiciels SplashData.

Source : Portail de la Sécurité Informatique

La CNIL sensibilise les jeunes aux réseaux sociaux

La CNIL sensibilise les jeunes aux réseaux sociaux

La CNIL sensibilise les jeunes aux réseaux sociaux

Selon une étude* réalisée en juillet 2011, 48% des jeunes âgés de 8 à 17 ans sont connectés sur les réseaux sociaux. Pour 93% d’entre eux, leur principale activité consiste àcommenter et publier des photos et des vidéos sur leur profil.

Face à ce constat, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) vient de lancer une campagne de sensibilisation destinée aux jeunes pour les responsabiliser sur l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux et leur apprendre à préserver leur vie privée.

Je vous invite donc à regarder la vidéo interactive « Share the Party » créée par la CNIL, et à la diffuser largement dans votre entourage.

Dans cette vidéo, l’internaute se retrouve dans la peau d’un adolescent qui participe à une soirée. Il en filme les temps forts et a la possibilité de les « partager ou pas » sur les réseaux sociaux. En fonction de ses choix, la soirée ne se terminera pas de la même manière, et il devra en assumer les conséquences, heureuses ou malheureuses.

Si vous êtes parent d’enfants ou d’adolescents, voici quelques conseils pour leur apprendre les bonnes pratiques sur internet et les réseaux sociaux

Dialoguez avec votre enfant

Discutez avec lui de ce qu’il fait sur les réseaux sociaux : quels sont ses usages, ses amis virtuels, …

Faites lui prendre conscience que ces publications peuvent avoir des conséquences (bonnes ou mauvaises) pour lui mais aussi pour les autres, et qu’il doit protéger son intimité.

Soyez vigilant

Installez l’ordinateur dans une pièce commune. Si votre enfant dispose d’un ordinateur portable, veillez à ce qu’il ne l’utilise pas seul dans sa chambre (ou dans tout autre endroit isolé).

Certains contenus ne sont pas adaptés pour les enfants, c’est pour cette raison que les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 13 ans.

Informez-vous régulièrement sur ces réseaux et leurs nouveaux usages

Responsabilisez-le

Apprenez-lui à paramétrer ses comptes et profils sur les réseaux sociaux. Sans cela, tout ce qu’il publiera pourra être vu et lu par tout le monde.

Comme dans la vie réelle, tout n’est pas permis sur les réseaux sociaux. Il est important de le lui rappeler.

AyaDoK

* Etude TNS Sofres pour la CNIL, l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) et Action Innocence, réalisée en juillet 2011 auprès de 1 200 jeunes de 8-17 ans.

 
Prudence et sécurité avec sa carte bancaire

Prudence et sécurité avec sa carte bancaire

Prudence et sécurité avec sa carte bancaire

De nos jours, le paiement par carte bancaire représente plus de la moitié des transactions. La carte bancaire est un moyen de paiement très sûr, à condition de respecter des précautions élémentaires. Voici donc quelques recommandations.

 

Votre carte est personnelle et confidentielle

Votre carte est strictement personnelle, ne la prêtez à personne pas même à un proche.

 

Votre code confidentiel, comme son nom l’indique, ne doit être connu que par vous.Aucun organisme ne vous le demandera, alors méfiez-vous.

 

Apprenez votre code par cœur, évitez de le noter. Cependant, il est conseillé de garder dans un endroit discret les chiffres gravés sur votre carte de crédit ainsi que sa date d’expiration (notamment si vous devez faire opposition).

 

Ne sauvegardez pas votre code sur votre ordinateur et n’envoyez aucune information confidentielle par courriel. C’est le meilleur moyen d’être la victime d’une fraude.

 

 

Soyez vigilant et attentif

 

Lorsque vous composez votre code dans un commerce ou lors de retraits sur des distributeurs, n’hésitez pas à cacher le clavier avec votre main pour plus de discrétion.

 

Dans un commerce, ne perdez pas de vue votre carte lors de la transaction avec le commerçant. De plus, vérifiez systématiquement le montant affiché par le terminal de paiement avant de valider l’achat.

 

Si votre carte a été avalée par un automate, faites immédiatement opposition auprès de votre banque.

 

 

Internet et l’achat en ligne

 

Avec la démocratisation des achats sur internet, les fraudes à la carte bancaire se multiplient. Soyez donc prudent !

 

Identifiez les coordonnées du commerçant : lisez les conditions générales de vente, assurez-vous que le site mentionne les conditions d’annulation, de retour et de remboursement de la commande.

 

Vérifiez que le site est sécurisé lors de l’achat : pour cela, l’adresse URL du site doit commencer par « https » au lieu de l’habituel « http », et il doit y avoir un cadenas dans la fenêtre de votre navigateur internet.

 

Lorsque l’achat est effectué, gardez bien les messages de confirmation, au cas où vous auriez besoin de faire une réclamation.

 

 

Votre relevé bancaire

 

Il est important de vérifier attentivement chaque mois votre relevé de compte. Pour cela, gardez vos tickets de caisse et reçus lorsque vous faites des achats, afin de les comparer au relevé. Si vous voyez une anomalie, n’hésitez pas à appeler votre banque !

 

 

Votre carte a été volée ou perdue ! Que faire ?

 

Pas de panique ! La première chose à faire est d’appeler votre banque pour faire opposition en utilisant pour cela le numéro dédié qu’elle vous a communiqué. Il existe aussi un numéro universel pour toutes les banques, accessible 24h/24 7j/7 : le 0 892 705 705(0,34 € /minute). Il est recommandé de confirmer cette démarche en envoyant un courrier avec accusé de réception.

 

Dès lors que l’opposition est effectuée, vous n’êtes plus responsable de toutes les opérations frauduleuses effectuées à partir de votre carte bancaire.

 

 

En cas de vol, n’oubliez pas de déposer une plainte à la gendarmerie ou à la police.

 

 

Si vous voulez plus de conseils notamment sur la fraude en ligne, consultez la vidéo de l’UFC-Que choisir, qui vous propose astuces et solutions.

 

 

AyaDoK

Protéger ses enfants des dangers d'internet

Protéger ses enfants des dangers d'internet

Protéger ses enfants des dangers d'internet

Vos enfants prennent des risques sur internet sans même s’en rendre compte. Voici quelques conseils pour leur éviter de mauvaises aventures sur la toile.

Examinons tout d’abord les risques encourus par des mineurs non avertis sur le web

° Ils peuvent être confrontés à des contenus choquants, les plus communs étant la violenceet la pornographie. Cette confrontation peut survenir lors d’une recherche ou d’un téléchargement par exemple. Selon une étude croisée IPSOS/e-enfance de 2009, 3 enfants sur 10 sont confrontés à ce genre de contenu.

° Un autre problème dangereux est la diffusion des données personnelles. Beaucoup de sites sociaux, notamment Facebook, nous invitent à partager nos informations personnelles avec le monde entier. Ces informations sensibles sont les vrais noms et prénoms, l’adresse, le numéro de téléphone, les informations bancaires, etc.

° La consommation excessive d’internet et notamment de jeux vidéo. On peut devenir dépendant de ces pratiques. On assiste alors à une désocialisation partielle ou totale de l’enfant.

° Un des risques les plus dangereux est de faire de mauvaises rencontres. Dans ce cas votre enfant court un risque pour sa santé et parfois sa vie. Il faut lui apprendre à repérer les personnes mal intentionnées et surtout à ne jamais accepter de rencontrer une personne que l’on a connue sur la toile.

° Les pressions psychologiques sont elles aussi un grand risque sur le web. Elles se produisent notamment sur les chats et réseaux sociaux. Elles apparaissent sous la forme de harcèlement moral le plus souvent. On incite l’enfant à faire des choses dont il n’a pas envie.

Alors comment protéger ses enfants des dangers du web ?

° Mettre en place le contrôle parental. Tous les fournisseurs d’accès sont obligés d’en fournir un à leurs clients depuis 2006.

° Dialoguer avec votre enfant. Il faut lui apprendre qu’il y a des dangers sur internet. Comme on lui apprend qu’il doit regarder avant de traverser la rue.

° Limiter ses horaires de connexion.

° Même problématique sur les consoles qui sont elles aussi connectées.

° Contrôler les contacts sur les réseaux sociaux, MSN, Skype, Facebook.

° Vous pouvez signaler les contenus choquants.

° Votre vigilance reste la meilleure défense pour votre enfant et les logiciels de contrôle parental ne sont pas efficaces à 100%.

J’espère vous avoir aidé face à ce nouveau type de danger. Si vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à les partager en commentaires.

AyaDoK

 
Identité numérique : Ne laisse pas ton image t’échapper

Identité numérique : Ne laisse pas ton image t’échapper


Identité numérique : Ne laisse pas ton image t’échapper

 

En octobre 2012, l’association Action Innocence a lancé une nouvelle campagne avec 2 visuels choc (cf. dans cet article) pour sensibiliser les adolescents et jeunes adultes à la protection de son identité numérique : Ne laisse pas ton image t’échapper. L’objectif est d’informer et faire réfléchirles jeunes sans moraliser et diaboliser les pratiques Internet et réseaux sociaux.

 

L’identité numérique concerne tous les internautes et donc les jeunes

Aujourd’hui, l’utilisation des blogs, réseaux sociaux, sites de partage de photos et vidéos contribuent aisément à la diffusion et à la prolifération de données qui constituent une identité numérique en ligne.

Informations personnelles, « tags » sur les photos, commentaires, contributions, partages, « like » laissent des traces et façonnent ce que l’on appelle la cyber-réputation de l’internaute… L’internet n’oublie rien d’où la nécessité que les jeunes comprennent qu’il est important de se donner les moyens pour maîtriser au mieux son image, identité numérique!

Avant une rencontre, un employeur potentiel, un directeur d’école ou une rencontre personnelle peuvent être heurtés par une image ancienne, oubliée qui peut être attachée à son prénom et à son nom et s’avérer embarrassante.

« Sur Internet : Ne laisse pas ton image t’échapper »

Les 2 visuels choisis pour cette campagne mettent en scène un jeune homme et une jeune femme, dans une situation qui une fois, rendue publique, pourrait devenir gênante. Le slogan de la campagne figurant sur ces affiches : « Ne laisse pas ton image t’échapper » est accompagné du commentaire : « Avant de cliquer « juste pour rire », pense à ta cyber-réputation et à celles des autres ».

Les 2 visuels à télécharger en taille réelle :

« Quelle serait ta vie si tout le monde savait tout de toi ? »

Question en filigrane de cette campagne qui utilise le bien connu principe du « tag » sur Facebook (identification de photo), les jeunes internautes sont invités à réfléchir avec cette interrogation : Quelle serait ta vie si tout le monde savait tout de toi ?

Un spot vidéo (à télécharger ici au format .mov) a été réalisé qui montre un employeur potentiel, lors d’un rendez-vous d’embauche qui découvre sur son ordinateur l’image du jeune candidat devenue embarrassante.

« Adopte le NetCode »

En écho, Action Innocence Suisse délivre 4 conseils phares (baptisés le NetCode) destinés aux jeunes, pour se protéger sur Internet et agir en citoyen numérique responsable avec :

1. Le Web n’a rien de virtuel

2. Sur le Net, j’ai des droits et des devoirs

3. Je réfléchis avant de cliquer

4. Je me respecte et je respecte les autres

 

1. Le Web n’est-il que virtuel ?

Internet n’oublie jamais rien ! De plus en plus, le concept de permanence de l’image et de l’information est évoqué : une image mise en ligne, un commentaire publié sur son propre profil ou sur le profil d’une autre personne, une information divulguée sans réfléchir peuvent, un jour ou l’autre, refaire surface au moment où l’on s’y attend le moins et où, surtout, on le souhaite le moins…

Avant de publier une information ou une image, pose-toi la question de savoir si tu l’afficherais en pleine rue en multiples exemplaires ! : Si on a le moindre doute, il est sans doute plus prudent de ne pas la diffuser. Fais preuve d’esprit critique en toutes circonstances ! : en pesant le pour et le contre et en réfléchissant aux conséquences potentielles de ses actes.

Si l’on définit que notre identité numérique est :

  • - ce que l’on dit de nous,
  • - ou plutôt ce que l’on choisit de dire de nous sur Internet,
  • - mais aussi ce que les autres disent de nous.

… et en tenant compte que ce qui est publié est en plus interprété par celui qui en prend connaissance, il est impératif d’apprendre à gérer ces multiples identités.

Ne confonds pas ami avec contact et lien social avec réseau social : aujourd’hui, le nombre d’amis sur un réseau social semble être un facteur de popularité important, mais il faut que les jeunes pensent à faire le tri de temps en temps dans leur liste d’amis. Ils ne doivent pas non plus oublier que lorsqu’ils acceptent des inconnus dans leur liste d’amis, ils leur donnent accès à toutes les informations qu’ils mettent en ligne.

2. Sur le Net, ai-je des droits et des devoirs ?


Internet est un lieu public : les lois qui s’appliquent dans la vraie vie, s’appliquent sur Internet  : Internet n’est pas une zone de non-droit. Que ce soit dans la Constitution, dans le Code Civil ou le Code Pénal, de nombreux articles de loi, complétés par une liste de plus en plus conséquente de jurisprudences, régissent les différentes infractions qui peuvent être commises via les Technologies de l’Information et de la Communication.

Considère-toi comme un citoyen numérique ! : si quelqu’un reçoit un contenu illégal ou est témoin d’une infraction commise sur Internet, il ne doit pas hésiter à signaler les abus aux modérateurs des sites ou réseaux sociaux ou, le cas échéant aux autorités compétentes.

3. Pourquoi réfléchir avant de cliquer ?


Tes actes, donc tes choix, ont des conséquences ! : Prendre le temps de réfléchir avant de cliquer peut s’avérer judicieux. Un clic est si facile, si le geste paraît anodin, il peut engendrer des suites que l’on n’imaginait pas et qui auront un impact sur le quotidien, parfois pour longtemps.

Tu sais toujours ce que tu fais de tes photos et informations personnelles… Tu ne sais jamais ce que les autres en font ! : une information ou une photo publiée sur Internet peut être copiée, modifiée, rediffusée… même par ceux qui font partie de ses amis. On est responsable des informations que l’on publie. En avoir conscience, c’est se donner la possibilité de ne pas la publier.

Tu es responsable des informations que les autres internautes te transmettent et de ce que tu en fais ! : ne pas être pas complice de maltraitances, de propagation de rumeurs ou de fausses informations ou d’exclusion à l’encontre d’un tiers, connu ou non. Les personnes qui figurent sur les photos et les vidéos sont de personnes réelles et qui peuvent être de vraies victimes.

Conseils complémentaires

De manière générale :

Tu veux vérifier ta cyber-réputation ? Googlise-toi ! http://fr.wiktionary.org/wiki/googliser
On peut taper son nom et son prénom dans Google et parcourir les résultats de la rechercher pour voir ce qu’Internet dit de soi.

Crée des alertes sur Google ! http://www.google.fr/alerts
On a la possibilité d’en créer autant qu’on le souhaite à la fréquence que l’on aura décidée : sur la base de son nom, son pseudo, le nom de son site Internet ou de son blog.

Sur les réseaux sociaux :

  • - N’oublie pas de régler tes paramètres de confidentialité !
  • - Limite l’audience de certaines publications !
  • - Parcours ton profil comme si tu étais quelqu’un d’autre et vois ce que les autres voient de toi !

 

Source: http://netpublic.fr/

 

Identité numérique : Ne laisse pas ton image t’échapper

Identité numérique : Ne laisse pas ton image t’échapper

Installez vos décorations de Noël en toute sécurité

Installez vos décorations de Noël en toute sécurité


Installez vos décorations de Noël en toute sécurité

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, nos maisons vont commencer à se parer de décorations aussi bien intérieures qu’extérieures. Afin de pouvoir profiter pleinement de cette période privilégiée, voyons ensemble les règles élémentaires de sécurité pour installer vos décorations de Noël.

Les décorations extérieures

A l’occasion de Noël, beaucoup de personnes rivalisent d’imagination et d’originalité pour décorer leur jardin ou leurs fenêtres. Et pour garantir l’émerveillement des petits et des grands, la lumière est souvent primordiale ! Mais attention, pour profiter pleinement du spectacle, il est impératif de réaliser une installation électrique dans les règles de l’art.

  • Utilisez des décorations lumineuses prévues pour un usage en extérieur (résistance au froid, à la neige et à l’eau). Avant de les installer (notamment si vous les réutilisez d’une année à l’autre), vérifiez qu’elles soient en excellent état.
  • Il en est de même pour les rallonges électriques : elles doivent être conçues pour une utilisation extérieure, et ne doivent pas être endommagées.
  • Tout votre équipement électrique doit être conforme aux normes CE en vigueur.
  • Raccordez votre installation à une prise électrique extérieure. Pour éviter toute surcharge électrique et sécuriser au mieux votre installation extérieure, faites appel à un électricien pour qu’il vous installe un circuit additionnel.
  • L’installation doit se faire dans des conditions optimales, en plein jour et au calme. Si vous avez besoin d’une échelle, demandez l’aide d’une autre personne qui la tiendra. Si vous devez monter sur le toit, vérifiez auparavant qu’il n’est pas enneigé ou givré.
  • Pensez enfin à fixer solidement vos décorations : à cette période de l’année, la météo n’est pas clémente !

Votre décoration extérieure est en place ? Testez-la ! Si votre disjoncteur saute, vous devrez retirer quelques décorations ou faire appel à un professionnel pour sécuriser l’installation électrique.

A l’intérieur de votre domicile

  • Le choix du sapin

Etes-vous plutôt sapin naturel ou sapin artificiel ? Que vous optiez pour l’un ou l’autre, sachez qu’une grande vigilance s’impose.

Le sapin naturel : le risque majeur est l’incendie. Pour s’en préserver, retardez au maximum l’achat et l’installation du sapin afin qu’il ne soit pas totalement desséché à Noël.
Si vous avez opté pour un sapin en pot, ou si vous utilisez un saut rempli de terre comme support, humidifiez régulièrement la terre et le pied du sapin (vous aurez préalablement pensé à débrancher les guirlandes électriques). N’humidifiez jamais les branches du sapin si vous y avez installé des guirlandes électriques !

Le sapin artificiel : au moment de son achat, vérifiez qu’il bénéficie des normes NF en vigueur ! Elles vous garantiront ainsi une protection face aux dangers potentiels (risque de blessure au niveau des extrémités métalliques ; risque d’inflammation ).

Dans les 2 cas, soyez vigilant sur les points suivants : n’installez pas le sapin à proximité d’une source de chaleur et vérifiez que sa base soit bien stable avant de le décorer.

  • Guirlandes, boules et autres éléments de déco

Assurez-vous que vos guirlandes bénéficient des normes NF en vigueur.
Ne surchargez pas les prises électriques.
En présence d’enfant(s), ne placez aucune décoration équipée de crochet au niveau des branches les plus basses.
Ne décorez pas votre sapin avec de vraies bougies, le risque d’incendie serait trop important.
Attention aux plantes décoratives telles que le gui ou le houx, elles sont dangereuses en cas d’ingestion.
Enfin, éteignez systématiquement les guirlandes électriques pendant votre absence ou la nuit.

Je vous souhaite de bons préparatifs de Noël !

AyaDoK

 
 
Virus de l’hiver : les bons gestes pour s’en préserver

Virus de l’hiver : les bons gestes pour s’en préserver

 

 

Virus de l’hiver : les bons gestes pour s’en préserver

Grippe, rhume, rhinopharyngite, gastro-entérite… la valse des virus a repris de plus belle depuis maintenant quelques semaines. Si leurs conséquences peuvent être fâcheuses pour les populations les plus fragiles (notamment les enfants et les personnes âgées), des gestes simples de prévention permettent d’en limiter la propagation. Découvrons-les ensemble !

Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour

Les virus se transmettent notamment par le contact d’une personne infectée à une autre (en se serrant la main, par exemple) ou par le contact d’objets contaminés (verres et couverts, jouets d’enfants, tétines et doudous, boutons d’ascenseurs…).
Il est donc indispensable de se laver régulièrement les mains. Pour cela, privilégiez l’utilisation d’un savon liquide, frottez-vous les mains pendant au moins 30 secondes en n’oubliant pas les ongles, les bouts des doigts, la paume et l’extérieur des mains.
Enfin, utilisez une serviette propre pour vous sécher les mains.

Et comme prévention peut rimer avec humour, je vous propose de voir ou revoir la vidéo de sensibilisation « Avec ou sans les mains » proposée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

Adoptez le mouchoir en papier…

Privilégiez les mouchoirs en papier, que vous jetterez à la poubelle immédiatement après usage.
Si vous toussez ou éternuez, utilisez-en pour vous couvrir la bouche et le nez (si vous n’en avez, utilisez votre manche).

… et le port du masque chirurgical

Il constitue une véritable barrière contre les virus, et il est vivement recommandé surtout si vous vous occupez d’enfants ou de personnes âgées. Avant de le manipuler, pensez à vous laver les mains, et changez-en environ toutes les 4 heures (ou dès qu’il est mouillé).
Jetez-le après chaque utilisation.

Aérez votre logement

Pour éradiquer les virus présents dans l’air ambiant, il est important de bien renouveler l’air au moins 10 minutes par jour, même s’il fait froid !

Evitez autant que possible de vous exposer aux virus

Pour cela, ne partagez pas d’affaires personnelles avec des personnes infectées, évitez également de leur serrer la main ou de les embrasser.
Dans la mesure du possible, ne fréquentez pas les lieux à forte concentration tels que les transports publics, les centres commerciaux… surtout avec des enfants.

Ces gestes du quotidien sont très simples et pourtant très efficaces. Pensez-y et surtout n’hésitez pas à prêcher la bonne parole dans votre entourage !

A bientôt,

AyaDoK

Partager cette page

Repost 0